Les défauts visuels

L’emmétropie est le privilège des personnes n’ayant pas de défaut visuel. Elle s’oppose à l’amétropie.

Les amétropies sont des défauts visuels dus à la forme de l’œil qui peuvent être corrigés par des verres appropriés.

JPEG - 31 ko
schéma

Il en existe trois :

  1. Myopie : si vous voyez mieux de près que de loin, alors vous êtes sûrement myope.
  2. Hypermétropie : si vous voyez mieux de loin que de près et que vous avez moins de 45 ans, vous êtes sûrement hypermétrope. L’accommodation permet de compenser naturellement une faible hypermétropie, mais engendre fatigue visuelle et maux de tête.
  3. Astigmatisme  : si vous avez une vision déformée des objets et que vous confondez des lettres proches (comme H, M, N ou aussi O, D, G, Q) aussi bien de loin que de près, alors vous êtes sûrement astigmate. L’astigmatisme peut être le seul défaut visuel d’un oeil ou être associé à la myopie ou l’hypermétropie

Autres problèmes de vue

  1. Presbytie  : si vous êtes obligé de tendre les bras ou de vous éloigner pour voir de près, vous êtes sûrement presbyte. Avec l’âge, votre cristallin a perdu de son élasticité et limite votre capacité à voir de près. La presbytie se fait ressentir environ vers 45 ans. Elle vient se combiner aux éventuels problèmes de vision de loin (myopie, hypermétropie et astigmatisme).
  2. Anisométropie  : L’Anisomètropie caractérise une différence de correction importante (autour de 2 dioptries) entre les deux yeux. Cela provoque des problèmes de vision binoculaire, donc de confort, le cerveau percevant ce que vous regardez plus grand d’un œil par rapport à l’autre, les deux yeux corrigés.
  3. L’amblyopie : cela caractérise l’état d’un œil qui a perdu sa fonction visuelle par non-usage. L’acuité visuelle de l’œil amblyope est très basse : inférieure à 3/l0ème après correction de l’amétropie.
  4. Strabisme  : convergent ou divergent, il se caractérise par la déviation des axes oculaires des yeux.
  5. Aphakie (ou aphaquie) : L’aphakie est l’absence de cristallin. Elle peut être la conséquence d’une cataracte ou d’un traumatisme.